[http://www.chanson.udenap.org/fiches_bio/dassary_andre.htm]
[./index.html]
[Web Creator] [LMSOFT]
André  DASSARY - André DAVID - Robert DEGAILLE - Marcel  DUMONT - Georges EFFROSSE 



André  DASSARY  Chanteur

On trouvera bien des informations à son sujet à l'adresse suivante :

http://www.chanson.udenap.org/fiches_bio/dassary_andre.htm

  
André DAVID    Violon
« En 1930, l’orchestre de Ray VENTURA s’élargit encore après l’été. Un pupitre de trois violons est constitué, avec Noël CHIBOUST viennent : André DAVID, un ami de Louis PEQUEUX, et Georges EFFROSSE. Il y restera jusqu’en été 1934. »   (Jacques HELIAN)


Robert  DEGAILLE  Trombone
« Cet excellent tromboniste arrive dans le ʺ Collegiate Five Augmented ʺ en 1928. Il fait partie du premier voyage des ʺ Collégiens ʺ en Amérique. En 1930, on lui adjoint André CAUZARD comme second trombone. En 1931, des ʺ Collégiens ʺ amateurs, happés par des occupations extra- musicales, vont bientôt être remplacés par des  ʺ prosʺ . C’est le cas de Robert DEGAILLE remplacé par Marcel DUMONT. »    (Jacques HELIAN)
  
Marcel  DUMONT   Trombone 
«  Né en 1909 à Cambrai, il portait le même prénom que son père (né en 1886, celui-ci fut le professeur de Benny VASSEUR, entre autres. Marcel DUMONT père, 1er Prix de Trombone au Conservatoire de Paris en 1904, a joué à la radio et fait partie des Concerts Pasdeloup. Il a pris sa retraite en 1960. Mort à 94 ans, il jouait encore très bien à 90.). Marcel DUMONT Junior est connu en tant que virtuose du trombone et pionnier du jazz en France. Il a commencé sa carrière en 1925 et joué alors dans l'orchestre du CASINO  de  PARIS et avec celui de Paul GASON, au PERROQUET. Il fut le partenaire de Léo VAUCHANT, en 1927, au sein des Irving AARONSON' S COMMANDERS. Il sert dans la Musique du 5ème Régiment d'Infanterie, en compagnie du tromboniste DUROT. En 1928, il étudie dans les classes d'André LAFOSSE et d'Henri COUILLAUD (il en était le seul élève) au Conservatoire de Paris. A partir de cette année là, il joue occasionnellement avec Ray VENTURA et ses Collégiens. Egalement en 1928, il joue à Ostende dans l'orchestre dirigé par le saxophoniste Fred HOFFMAN (avec Léo VAUCHANT et Johnny DIXON) ; l'année suivante, il participe à des enregistrements à Londres. Il a joué à Bucarest et en Suisse, avec les frères ALLIER. En 1931 / 1933, il est membre de l'orchestre du Théâtre PARAMOUNT qui  grave des disques jazzy pour le label Odéon. Cet orchestre,  dirigé par Pierre MILLOT comprenait Albert PIGUILEM et Johnny DIXON (trompettes), DUMONT, Edgar BADIE et Fortuné RAPP (trombones), Edmond COHANIER et Henri MAULOIS (anches), Stéphane MOUGIN et Lucien MORAWECK (piano). En 1932, il commence à jouer sous la direction de WAL BERG. A partir du début de 1933, il joue dans l'orchestre de Fred ADISON où il restera jusqu'en 1938, quand René WEISS lui succédera.
Toujours à compter de 1933, il fait partie de l'ʺ Orchestre du Poste Parisien ʺ d'abord dirigé par Lucien MORAWECK,  puis en 1934, par Alain ROMANS. Dans les années 30, il enregistre au sein du ʺ Jazz Symphonique Georges SAMUEL ʺ. Selon Marcel DUMONT, Georges SAMUEL, trompettiste qui figurait dans le premier orchestre de GREGOR, n'avait en fait rien à voir avec ces enregistrements organisés par Serge GLYKSON et dirigés par Georges TZIPINE.
En 1934, il enregistre avec Django REINHARDT. A la même époque, il a participé à une  tournée avec le Billy ARNOLD Orchestra (dont faisait alors partie Raymond SABARICH, trompettiste, futur professeur éminent au Conservatoire de Paris et avec lequel il avait déjà joué en 1928 au cinéma Pathé - Orléans). Il a également joué peu longtemps dans l'orchestre de Guy PAQUINET et, fin 1938, fut membre du premier orchestre dirigé à la radio par Jacques HELIAN. Il a aussi travaillé au Poste Parisien,  avec Jo BOUILLON et Raymond LEGRAND (comme musicien et arrangeur).
Virtuose de son instrument, Marcel DUMONT a été très apprécié dans le domaine de la musique dite classique et a joué sous la baguette des plus grands chefs au sein de phalanges aussi prestigieuses que la Musique de la Garde Républicaine, les Concerts Lamoureux ou la Société des Concerts du Conservatoire. Il fut l'un des rares trombones à interpréter le solo du ʺ Boléro ʺ de Maurice RAVEL sous la direction du compositeur (Concerts Lamoureux, en 1933). Il a été comparé à Tommy DORSEY pour la souplesse de son jeu et l'étendue de la tessiture. »
(Michel LAPLACE - Portraits of French jazz musicians - Extraits)
En 1934, il est dans l'orchestre de Michel WARLOP lors d'enregistrements, notamment pour l'accompagnement des chanteurs Germaine SABLON (une dizaine de titres) et Aimé SIMON - GIRARD (deux titres). En février 1935, il est dans la même formation pour accompagner le Petit MIRSHA.
«  En 1934, à la  COTE  d'AZUR, élégant dancing cabaret parisien, Marcel DUMONT fait partie fait partie de l'orchestre jazz Polydor, excellent orchestre dirigé par WAL BERG. »    (Jazz Tango Dancing de juin 1934)


Georges EFFROSSE   Violon  Saxo baryton
« En 1930, il rejoint Noël CHIBOUST et André DAVID dans le pupitre de trois violons constitué au sein de l'orchestre de Ray VENTURA. C'est un musicien exceptionnel, violoniste de grande technique et d'improvisation - jazz qui se situe à la hauteur des plus grands. Il restera dans cette formation jusqu'en été 1934. Le si gentil Georges EFFROSSE finira dramatiquement dans le camp nazi de Dora en 1944. »  (Jacques HELIAN)
Hugues PANASSIE a écrit à son sujet : « EFFROSSE fait preuve d'une étonnante facilité. En voilà un qui a acquis le sens de l'interprétation hot ! Un VENUTI épuré qui possède une technique magnifique, mais se garde bien d'en abuser … »
Georges EFFROSSE, a dirigé, début décembre 1941 un ensemble swing au cours d'un gala au Bal  TABARIN. Il  a fait partie du QUINTETTE  de  PARIS, fondé en 1942 par Sarane FERRET, nettement différent de celui du Hot Club de France, et avec lequel il s'est produit cette année-là au CHALET, 43, rue du Faubourg Montmartre (9ème).. 

  
Georges EFFROSSE, en 1931, chez les "Collégiens".


Photo x
Droits réservés